Le Président écrit à François Baroin, Président de l’AMF, à André Laignel, Président du CFL, 1er Vice-Président de l’AMF, et interpelle l’Etat par l’intermédiaire du Préfet de l’Hérault à propos de l’impact de la crise sur les communes touristiques, thermales, forestières, etc. de l’Hérault.

Monsieur le Président,

 

Les collectivités et établissements publics sont impactés de manière très inégale par les mesures sanitaires que nous connaissons.

Pour certaines, l’impact est marginal au niveau budgétaire et financier, par contre d’autres sont fortement touchées par les conséquences de cette crise (communes touristiques, thermales, forestières, etc.).

Je pense qu’il faudrait demander à l’État de mettre en place, pour les communes et les collectivités, une année blanche en matière de remboursement de la dette.

Les discussions menées actuellement avec les établissements bancaires permettent d’obtenir un report du remboursement du capital, mais pas des intérêts de la dette. Or, c’est la section de fonctionnement qui est directement impactée.

Au-delà de cette mesure d’urgence, un véritable plan de soutien aux collectivités locales doit être mis en place par l’État.

Restant à votre disposition, Monsieur le Président, je vous prie de bien vouloir agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

 

Christian BILHAC