Événements

Événements2017-10-25T12:11:40+02:00

102ème Congrès des Maires : Lettre de François Baroin, Président de l’AMF et d’André Laignel, 1er Vice-Président aux Maires

Madame le Maire, chère collègue,

Monsieur le maire, cher collègue,

Du 18 au 21 novembre prochain, se tiendra à Paris notre 102ème Congrès annuel, à la Maison de la Mutualité l’après-midi du lundi 18 pour la séquence spécialement dédiée aux outre-mer et au parc des expositions de Paris, porte de Versailles, les mardi 19, mercredi 20 et jeudi 21, en même temps et au même endroit que le Salon des maires et des collectivités locales.

Point d’orgue de la vie statutaire et politique de notre association, notre Congrès 2019, au carrefour des mandatures actuelles et à venir, aura pour thème général : « Les maires, au cœur de la République ». Il se tiendra en la présence annoncée du Président de la République. Entre les ateliers, les débats et les points d’information qui se succèderont durant ces quatre jours, l’ensemble des problématiques actuelles relatives à l’exercice de nos mandats, communaux ou communautaires, seront traitées, dans un esprit d’échanges et de réflexion en commun. D’ores et déjà, vous pouvez consulter le programme en ligne sur notre site Internet (https://www.amf.asso.fr/m/cong_programme/).

En terme d’organisation, une des innovations majeures de cette année réside en la dématérialisation des inscriptions, qui se feront désormais par l’Internet, à l’aide de la page dédiée de notre site et ce à partir du mercredi 18 septembre. Pour ce faire, dès mardi soir, vous recevrez un courriel contenant vos identifiants associatifs (numéro et code secret) ainsi que le guide de la procédure d’inscription que nous avons voulue la plus simple et la plus souple possible. Bien évidemment, pour vous accompagner dans toutes ces démarches, en complément de votre association départementale et comme tous les ans, une équipe dédiée de collaborateurs sera à votre écoute, par téléphone (01 44 18 14 37) – ou par courriel (congres@amf.asso.fr), dès le 18 septembre.

Vous espérant tous présents et nombreux lors de ce traditionnel et incontournable moment de la vie de notre association, nous vous assurons, Monsieur le maire, cher collègue, de nos sentiments les meilleurs.

 

André LAIGNEL
1er Vice-président délégué
François BAROIN
Président

LE 102E CONGRÈS DE L’AMF EN NOVEMBRE 2019

Le 102e Congrès des maires et des présidents d’intercommunalité de France aura lieu du lundi 18 au jeudi 21 novembre 2019 sur le thème « Les maires, au cœur de la République ». Il sera ouvert par la réunion des élus des Outre-mer à la Maison de la Mutualité puis se poursuivra au parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris.

Vous êtes attendus nombreux à cette 102e édition qui témoignera, comme chaque année, de l’unité et de l’engagement quotidien des élus locaux auprès des populations et leur rôle toujours irremplaçable dans l’organisation et la cohésion territoriales de la France.

Nouveauté 2019 pour les inscriptions

Innovation logistique de cette édition 2019, l’ensemble des inscriptions des congressistes se fera en ligne, via le site Internet de l’AMF. Aussi, dès la mi-septembre, à l’aide de vos identifiants habituels, vous pourrez, ainsi que vos accompagnants éventuels, vous inscrire et éditer vos badges. D’ores et déjà, l’ensemble des services de l’AMF se tient à votre disposition et l’équipe dédiée « Congrès » sera à votre écoute pour répondre à toutes vos questions et vous accompagner dans vos démarches d’inscription à partir du 18 septembre à l’adresse congres@amf.asso.fr et au 01 44 18 14 37.

Télécharger le pré-programme

Source :

 Réf. : BW39538
 10 Juil 2019

lien page AMF

102ème Congrès des Maires et des Présidents d’Intercommunalité de France

 

PRÉ-PROGRAMME

“Les maires, au cœur de la République”

18 au 21 novembre 2019

L’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF) organise son 102ème Congrès du 18 au 21 novembre 2019, à Paris.
Ce Congrès débutera le 18 novembre à la Maison de la Mutualité puis se tiendra du 19 au 21 novembre au Parc des expositions de la porte de Versailles en même temps que le Salon des maires et des collectivités locales (SMCL).

La séance du 18 novembre après midi, dans les locaux de la Mutualité, sera consacré à l’accueil des élus d’Outre-mer qui feront le point sur la situation de chacun de leur territoire en présence des représentants du Parlement et du Gouvernement.

« Les maires, au cœur de la République » sera le thème de cette édition. 

C’est une édition particulière car elle clôt l’exercice du mandat 2014-2020 mais augure du prochain mandat 2020-2026.
Aussi, plusieurs grands débats sur des thèmes majeurs figurent d’ores et déjà au préprogramme du Congrès qui sera actualisé régulièrement sur le site www.amf.asso.fr.
Les thèmes retenus s’adressent à l’ensemble des élus du bloc communal. Ainsi, une signalétique spécifique permettra de distinguer certains sujets tels l’outre-mer, l’intercommunalité ou encore la ruralité.
Quatre grands débats rythmeront notre rassemblement : de l’intercommunalité (quelles organisations territoriales pour le prochain mandat ?) … aux finances locales (quel partage des ressources publiques après la suppression de la taxe d’habitation ?).

Les débats nous permettront aussi de traiter de la ruralité et de ses enjeux et modalités de développement ainsi que du rôle des collectivités en matière de transition écologique face aux attentes des habitants.
Seront aussi proposés aux congressistes une quinzaine d‘ateliers (urbanisme, sécurité ; l’adaptation des politiques publiques au vieillissement de la population ; l’économie sociale et solidaire ; l’offre hospitalière de proximité ; la mobilité en milieu rural ; le maire employeur ; l’école et l’équité territoriale ; l’accompagnement numérique des citoyens ; les questions fiscales et budgétaires en outre-mer ; la prise en compte de nos territoires dans les politiques européennes ; la parité femme-homme ou encore la question des nuisances environnementales et de leurs impacts) et des point-infos ( l’agence nationale du sport ; les dépôts sauvages ; la francophonie et l’action des communes et intercommunalités ; la

en période électorale et les conditions d’exercice du mandat local ….)
D’autres temps forts marqueront ce 102ème Congrès auquel le Président de la République a été invité.

Ainsi, parmi ceux d’ores et déjà programmés :
L’Assemblée générale de l’AMF dans le grand auditorium l’après-midi du mardi 19 novembre, avec la partie statutaire (rapports d’activités et finances de l’Association) et le débat d’orientation générale.
La séance de clôture en partenariat avec Public Sénat permettra de faire le bilan du mandat 2014-2020 et de se projeter sur les enjeux du mandat 2020-2026 en présence de personnalités, d’experts et d’élus qui apporteront leurs témoignages et leurs réflexions.
Est d’ores et déjà prévue la présence d’un certain nombre de partenaires qui accompagnent quotidiennement l’AMF et ses adhérents :  la CNIL, le COJO, l’Unicef et le Conseil supérieur de l’audiovisuel par exemple.

Retrouvez le programme actualisé du Congrès et toutes les infos utiles sur notre site Internet www.amf.asso.fr

Lundi 18 novembre 2019 – Journée des Outre-Mer

MAISON DE LA MUTUALITÉ – PARIS 5ème
14h00 à 17h00 Journée des Outre-mer
Mardi 19 novembre 2019
PARC DES EXPOSITIONS – PORTE DE VERSAILLES À PARIS
10h00 à 12h00 DÉBAT | Intercommunalité : Quelles organisations territoriales pour le prochain mandat ? (grand auditorium)
10h00 à 12h30 FORUM | Construire après la loi ELAN (Salle de la Démocratie locale)
10h00 à 12h30 FORUM | L’engagement des maires pour la protection des citoyens : au quotidien et face aux crises (Salle de la Citoyenneté)
10h30 à 12h30 FORUM | Comment s’adapter au vieillissement de la population ? (Salle de la Nation)
10h00 à 12h30 FORUM | L’économie sociale et solidaire au service du développement des territoires (Salle Marianne)
13h30 à 14h30 ASSEMBLÉE GÉNÉRALE – SÉANCE STATUTAIRE (grand auditorium) ir(Réservée aux congressistes)
14h30 à 17h30 SÉANCE SOLENNELLE D’OUVERTURE (grand auditorium)

Mercredi 20 novembre 2019

PARC DES EXPOSITIONS – PORTE DE VERSAILLES À PARIS
09h30 à 12h30 DÉBAT | Enjeux et conditions du développement des territoires ruraux (grand auditorium)
09h30 à 12h30 FORUM | Quel maillage hospitalier pour satisfaire aux besoins urgents d’accès aux soins ? (Salle de la Démocratie locale)
09h30 à 12h30 FORUM | Tourisme : une compétence exercée au plus près des territoires (Salle de la Citoyenneté)
09h30 à 12h30 FORUM | Les apports de la loi d’orientation pour les mobilités en faveur de l’espace rural (Salle de la Nation)
09h30 à 12h30 FORUM | Les nouvelles opportunités pour le maire employeur après la loi de transformation de la fonction publique (Salle Marianne)
14h30 à 17h30 DÉBAT | Transition écologique : comment les communes et intercommunalités peuvent-elles répondre aux attentes des habitants ? (grand auditorium)
14h30 à 17h00 FORUM | Les maires face aux défis d’équité territoriale et de justice sociale de l’école (Salle de la Démocratie locale)
14h30 à 17h30 FORUM | L’accompagnement numérique des citoyens : une responsabilité croissante pour les communes (Salle de la Citoyenneté)
14h00 à 16h00 FORUM | Fiscalité et dotations en Outre-mer (Salle de la Nation)
14h00 à 16h00 FORUM | Mieux prendre en compte les communes et intercommunalités dans les politiques européennes (Salle Marianne)
16h00 à 17h30 POINT-INFOS | Dépôts sauvages : lutter plus efficacement contre les comportements inciviques (Salle de la Nation)
16h00 à 17h30 POINT-INFOS | La francophonie, un espace ouvert pour l’action internationale des communes et intercommunalités (Salle Marianne)

Jeudi 21 novembre 2019

PARC DES EXPOSITIONS – PORTE DE VERSAILLES À PARIS
09h30 à 12h30 DÉBAT | Finances locales : Quel partage des ressources publiques après la suppression de la taxe d’habitation ? (grand auditorium)
09h30 à 12h30 FORUM | La place des femmes dans les politiques publiques (Salle de la Démocratie locale)
09h30 à 11h30 FORUM | Comment réduire les impacts des nuisances environnementales ? Pollution minière, végétale, industrielle, … (Salle de la Citoyenneté)
09h30 à 11h30 POINT-INFOS | La réglementation de la communication et du financement en période électorale (Salle de la Nation)
10h30 à 12h30 POINT-INFOS | La lutte contre l’habitat indigne : enjeux et perspectives d’évolution (Salle Marianne)
11h30 à 13h00 POINT-INFOS | L’agence nationale du sport : quelle place pour les communes et les intercommunalités ? (Salle de la Citoyenneté)
11h30 à 13h00 POINT-INFOS | L’évolution des conditions d’exercice des mandats locaux (Salle de la Nation)
14h00 à 14h30 PRÉSENTATION ET VOTE DE LA RÉSOLUTION GÉNÉRALE (grand auditorium)
14h30 à 16h00 SÉANCE SOLENNELLE DE CLÔTURE (grand auditorium)

Version du 23 juillet 2019 en PDF

Une Convention de partenariat entre les EPCI et l’AMF34

 

Convention de partenariat Catastrophes naturelles

Association des Maires du Département de l’Hérault (AMF34)

Les Intercommunalités de l’Hérault

 

 1. Objet de la Convention : Épisodes cévenols et autres aléas climatiques – Gestion de l’urgence

Le département de l’Hérault est fréquemment confronté aux épisodes cévenols et autres aléas climatiques. Face à ces risques récurrents, il est nécessaire que la réponse matérielle et humaine, en situation d’urgence, soit renforcée.

Le Maire de la commune sinistrée est très sollicité et ne peut pas se rendre disponible pour se charger de l’organisation et de la coordination des aides et des interventions.

À chaque phénomène climatique, la solidarité des communes, qui mérite d’être soulignée, s’opère sans aucune coordination et, par conséquent, avec une efficacité limitée (afflux de moyens humains anarchiques avec des moments de surcharge et des passages à vide).

Pour une bonne organisation et coordination des interventions et des aides sur le territoire touché par les dégâts, l’AMF 34 souhaite s’associer aux Intercommunalités du département, en confiant la coordination et l’organisation à l’Établissement Public de Coopération Intercommunale (EPCI) sinistrés

2. Coordination

  • Les communes sinistrées

Les communes sinistrées font part de leurs besoins à l’Établissement Public de Coopération Intercommunale dont elles font partie. L’EPCI devient l’organisateur et se charge de la répartition des moyens humains et matériels entre les communes de son territoire, désigne un coordonnateur et communique ses coordonnées aux communes sinistrées et à l’AMF34.

  • Les communes solidaires 

Les communes solidaires font part des aides qu’elles peuvent mettre à disposition à leur EPCI. Ce dernier centralise toutes les offres émanant de son territoire en établissant une fiche présentant les moyens humains et matériels qu’il adresse à l’EPCI organisateur, désigne un coordonnateur et communique ses coordonnées aux communes solidaires et à l’AMF34. 

  • L’Association des Maires du Département de l’Hérault (AMF34) 

L’AMF 34 transmet à toutes les parties une fiche contact (adresse mail et téléphone) des référents de chaque EPCI. Elle établit un bilan des actions de solidarité à partir des éléments transmis par les EPCI.

L’AMF 34 met en œuvre, si nécessaire, une solidarité financière au niveau départemental et/ou national. 

3. Mise en œuvre et durée de la convention

La présente convention est conclue pour une durée d’un an à compter de la date de signature et sera reconduite par tacite reconduction.

Politique : « La moitié des maires seront renouvelés »

Dis-Leur

Salon des Maires, des Élus locaux et des Décideurs publics de l’HéraultPrésents ce mercredi lors de la présentation du salon : Florence Brutus, vice-présidente de la Région, Christian Bilhac, président de l’AMF 34, Kléber Mesquida, président du Département de l’Hérault et Frédéric Lacas, président de l’agglomération de Béziers. Photos : Olivier SCHLAMA

L’association des maires de l’Hérault organise la seconde édition de son salon annuel, à Béziers. En marge, son président, Christian Bilhac explique que les « maires sont fatigués » et qu’ils sont dans une « machine à broyer » tandis-que leurs administrés sont de plus en plus exigeants…

« C’est un salon où chefs d’entreprises, maires et présidents d’intercommunalités apprécient de se rencontrer. Pour cette seconde édition, 75 exposants nous ont fait confiance. L’an dernier, c’était déjà une réussite avec un millier de visiteurs dont 500 élus et 150 maires. On s’attend à une participation encore plus forte », explique Christian Bilhac quelques jours avant le lancement de ce salon, au parc des expositions de Béziers, le 20 juin.

En plus de cumuler une longue expérience d’élu local – il est maire du village de Péret, 1 000 habitants, depuis 1983 -, Christian Bilhac préside l’Association des maires de l’Hérault (AMF34), à laquelle adhèrent l’ensemble des 342 communes du département, toutes sauf une : Béziers. C’est pour cela que c’est davantage qu’un salon. C’est aussi un lieu où « un maire peut dire à un autre : « Tiens, tu veux faire tel chantier ? Eh bien moi je l’ai déjà fait et avec telles entreprises. Le numérique c’est bien mais rien ne vaut un maire amenant un autre maire. C’est un échange de bonne pratiques et de savoir-faire. Et aussi, parfois, un endroit où l’on peut (re)découvrir qu’il y a une entreprise très performante non loin de sa commune et que l’on ne connaissait pas. »

C’est presque de l’économie circulaire. Ce salon, c’est aussi, et c’est important, un échange d’expériences qui conjugue les forces du territoire. »

Kléber Mesquida, président du Conseil départemental de l’Hérault
Salon des Maires, des Élus locaux et des Décideurs publics de l’Hérault
Photo : O.SC.

Présents ce mercredi lors de la présentation de l’événement, Frédéric Lacas, président de l’agglomération de Béziers, Kléber Mesquida, président du département de l’Hérault et Florence Brutus, vice-présidente de la Région chargée de l’aménagement du territoire, n’ont pas dit autre chose. Tous y voient aussi une opportunité d’améliorer le « maillage et la cohérence du territoire », Région et Département venant abonder le financement des projets structurants de territoire. « C’est un moment privilégié d’échanges », a souligné Frédéric Lacas, par ailleurs maire de Sérignan. Ce qui, finalement, n’existe pas beaucoup. Pour Kléber Mesquida, « beaucoup de maires ne connaissent pas l’existence de la haute technicité de certaines entreprises de leur territoire ; Parfois, ils font appel à des entreprises françaises, ou régionales, où départementales. Et là c’est excellent. C’est presque de l’économie circulaire. Ce salon, c’est aussi, et c’est important, un échange d’expériences qui conjugue les forces du territoire. »

Ce partage de vues avec la Région et le département qui participent à des projets de territoire, c’est d’autant plus important dans un climat où la décision d’augmenter encore les impôts est impopulaire et que la baisse des dotations de l’État. L’an dernier, les collectivités ont réussi à limiter à 0,9 % les progression de leurs dépenses de fonctionnement, selon l’Observatoire des finances et de la gestion publique, avec une « décélération de la reprise de l’investissement local en 2018 ». Kléber Mesquida encore : « Cette convergence, c’est aussi un partage des enjeux de territoire. » Primordial dans une ambiance de « baisse de dotation de l’État », où le « Département n’est plus un guichet ».

Autrefois, on ne demandait à un maire rural que l’eau arrive à tous les robinets ; que le village ait l’électricité partout et que le chemin soit suffisamment carrossé pour le tracteur de l’agriculteur du coin… »

Christian Bilhac, président de l’AMF34
buste de Marianne
Photo : DR.

Si les maires aiment ce genre de salon qui s’organisent un peu partout dans l’Hexagone, c’est qu’ils subissent de plein fouet un changement de paradigme. « Autrefois, souligne de son accent rocailleux, Christian Bilhac, on ne demandait à un maire rural que l’eau arrive à tous les robinets ; que le village ait l’électricité partout et que le chemin soit suffisamment carrossé pour le tracteur de l’agriculteur du coin. Au pire, une petite lumière pour éclairer le jeu de boules. Aujourd’hui, c’est totalement différent : la demande des familles explose. Elles demandent des solutions pour garder les enfants quand les parents et parfois les grands-parents travaillent. »

Cette nouvelle génération d’administrés, en plus de crèches, « réclame toute une série de services et d’activités culturelles et sportives. La France rurale a des besoins venus de l’urbain. Et ce que l’on demande aux maires ruraux, c’est d’accompagner toute cette mutation de la société. Il y a 30 ans, le villages de moins de 1 000 habitants n’avaient pas de cantine. Aujourd’hui, tous en ont une ! »

Les maires restent les personnels politiques les plus aimés mais… « Beaucoup de maires sont fatigués, même si l’on est toujours meilleurs dans l’adversité, traduit Christian Bilhac. L’an dernier, je parlais du blues des maires ; eh bien cette année, ils se retrouvent dans une machine à broyer avec plusieurs marteaux qui leur tapent dessus : l’inflation des normes, des textes de lois, les contraintes financières… Un autre marteau qui leur frappe dessus, c’est la population, de plus en plus exigeante : tout lui est dû, avec la volonté de réalisation immédiate envers les élus. Tout ça va avec un égoïsme et un recours de plus en plus important vers des recours et des contentieux… »

Vous comprenez, quand il n’y a pas de médecin dans un village, c’est le maire qui est en première ligne. Les gens lui lancent : « Y a pas de médecin ? Débrouillez-vous pour en trouver un ! »

De quoi vont accoucher les prochaines municipales ? « Sur 342 collègues, il y a ceux qui seront frappés par la limite d’âge, dit Christian Bilhac ; et là, ça ouvre la boîte de Pandore avec des conflits possibles au sein des conseils municipaux. C’est pour cela qu’un certains nombre d’entre-eux n’annoncent rien le plus longtemps possible, pour maintenir la cohésion de leur équipe. Mon pronostic, c’est que la moitié des maires seront renouvelés aux municipales de l’année prochaine. »

De son côté, Kléber Mesquida abonde : « La société est devenue une société de sollicitation. Et souvent, on dit : « Je paie mes impôts, j’ai droit à ça. Et souvent la personne ne paie même pas d’impôt… » Le président PS du Département ajoute sa vision politique : « Il ne faut surtout pas calquer les résultats des Européennes aux municipales à venir. Il y a eu un vote de colère avec le Rassemblement national et un vote-refuge avec EELV. Au niveau communal, c’est la rencontre avec un maire, un projet et un territoire. »

Bien que dans deux intercommunalités différentes Péret et Fontès vont partager une maison médicale

Christian Bilhac prolonge : « On sort à peine de la crise des Gilets jaunes… Les maires selon les derniers sondages ont 76 % de bonnes intentions mais attention c’est en baisse de dix points ! Il y a indéniablement une exigence de services publics, une demande forte de la population dans ce sens. Or, maires et présidents d’agglo ne peuvent pas tout faire… » Mais ils font et parfois même quand ce n’est pas dans leurs champs de compétences obligatoires, comme la santé. « Vous comprenez, quand il n’y a pas de médecin dans un village, c’est le maire qui est en première ligne. Les gens lui lancent : « Y a pas de médecin ? Débrouillez-vous pour en trouver un ! »C’est ce qu’a fait Christian Bilhac. Et plutôt trois fois qu’une.

Grâce notamment à l’aide financière de la Région et de l’ARS (agence régionale de santé), pour le budget fonctionnement, sa commune, Péret, et Fontès vont partager, dès la fin 2019 pour la première, et un an plus tard pour la seconde qui doit engager d’importants travaux, une maison médicale bicéphale avec des locaux spécifiques dans chacune des deux communes. Coût de l’opération : 500 000 euros.« Trois médecins assureront des permanences à tour de rôle. » Tout a été prévu : kiné, pharmacie, diététicienne, podologue. « C’est une vraie offre de santé qui permet aux habitants de ne plus à avoir à se déplacer trop loin. » Une vraie réussite.

« Pour ces deux communes qui font partie chacune de deux agglomérations différentes, la communauté de communes du Clermontois et l’Agglo Hérault Méditerranée, nous avons privilégié un bassin de vie plutôt que des pures limites administratives », décrypte Florence Brutus, vice-présidente de la Région.

Olivier SCHLAMA

 

20-06-19 – BÉZIERS – 2ème SALON DES MAIRES, DES ELUS LOCAUX ET DES DECIDEURS PUBLICS DE L’HERAULT

 

Préparer l’avenir de nos communes et territoires est l’une des préoccupations majeures des élus et des décideurs publics.
Organisée par l’Association des Maires de l’Hérault (AMF 34), la 2ème édition du Salon des Maires, des Élus locaux et des Décideurs publics de l’Hérault est programmée le 20 juin au Parc des Expos de Béziers.
Conçu comme une action partenariale, ce salon de proximité sera un lieu d’échanges, de rencontres et de réflexion, pour l’ensemble des acteurs du secteur public de l’Hérault. Il s’adresse aux élus locaux ainsi qu’aux personnels des collectivités et organismes publics (directeurs généraux des services, secrétaires généraux, directeurs financiers, directeurs des services techniques, ingénieurs et techniciens des villes, acheteurs du secteur public, agents des collectivités…).
Nos territoires sont confrontés à des évolutions sociales et sociétales rapides, dans un contexte économique tendu. Par l’intermédiaire de la commande publique, les élus locaux ont un rôle essentiel à jouer dans le soutien et le développement de l’économie locale et donc de l’emploi. Ce salon doit afficher cet engagement en se positionnant comme une véritable « plateforme d’échanges de proximité » … Les visiteurs découvriront, sur place, à Béziers, des produits et des services pour nos communes. Un moment unique qui donnera la possibilité aux élus et aux personnels de découvrir des solutions nouvelles et innovantes et/ou de mieux connaître les entreprises avec lesquelles nous travaillons au quotidien.
Cette manifestation doit aussi nous permettre, en relation avec les forces vives, de réfléchir ensemble aux attentes de nos administrés et aux nouveaux enjeux des territoires…et de mettre en relation les entreprises locales et les élus ».
Au programme le 20 juin : 75 exposants fournisseurs de biens, de services et d’équipements pour les collectivités, des animations, des tables-rondes et des temps forts.
Christian BILHAC
Maire de Péret
Président de l’Association des Maires de l’Hérault
Vice-Président de l’Association des Maires de France
(10-06-19)  

Source : l’indécapant Hérault

 

La Fédération régionale des travaux publics sera présente au Salon des Maires, des Elus locaux et des décideurs publics de l’Hérault

La Fédération régionale des travaux publics (FRTP) participera activement

au Salon des Maires de l’Hérault le jeudi 20 juin 2019 au Parc des expositions de Béziers.

En effet, vous pourrez visiter le stand de la FRTP devant l’Agora du Salon, ensuite vous pourrez participer à la remise des trophées aux communes qui ont déposé un dossier de candidature pour les “Victoires de l’Investissement local”.

lettre aux Maires pour leur participation aux “Victoires de l’Investissement local”

Madame, Monsieur le Maire,

Par la présente, nous avons l’honneur de vous informer que la Fédération Régionale des Travaux Publics Occitanie organise, en partenariat avec l’Association des Maires de l’Hérault (AMF34), les Victoires de l’Investissement Local ayant pour objet de mettre en valeur des réalisations des communes du département et les travaux des entreprises locales de Travaux Publics.

Ces trophées seront remis aux lauréats lors d’une cérémonie organisée à l’occasion du Salon des Maires, des élus locaux et des décideurs publics de l’Hérault qui aura lieu le 20 juin 2019 au Parc des expositions de Béziers.

Vous trouverez ci-joint une brochure explicative avec les critères d’éligibilité ainsi que le dossier de candidature que nous vous invitons à compléter et retourner aux services de la Fédération Régionale des Travaux Publics à l’adresse mail suivante : rivierel@fntp.fr

En vous remerciant par avance de votre participation,

Nous vous prions de croire, Madame, Monsieur le Maire, à l’assurance de nos sentiments les meilleurs.

 

Olivier GIORGIUCCI

Président de la Fédération Régionale des Travaux Publics Occitanie

Christian BILHAC

Président de l’Association des Maires de l’Hérault

Pour obtenir votre dossier de candidature  cliquez sur le logo