Apparues pour la première fois en France en 2010, les escroqueries aux faux ordres de virement (les « FOVI ») visent à pousser un salarié ou un agent public à effectuer un virement bancaire sur un compte frauduleux, en usurpant l’identité du véritable créancier.

Ce phénomène perdure en France à un niveau élevé, y compris au préjudice de la sphère publique. Plusieurs ordonnateurs et leur comptable public ont en effet été la cible de ce type d’escroqueries.

Certaines fraudes ont été déjouées grâce à la vigilance des agents, mais d’autres n’ont pu être évitées.

Dans ce contexte, la DGFiP a mis à jour un guide.

 

Réf. : BW39895
 7 Fév 2020

Auteur : AMF / Service Finances