La suppression des contrats aidés est une ineptie qui va remettre en question le lien social, la cohésion des territoires, va mettre en difficulté des populations fragiles qui avaient trouvé une voie professionnelle et qui va impacter financièrement les petites communes qui ne pourront plus fonctionner. C’est le service public qui est remis en question.