Assemblée Générale statutaire de l’Association des maires de l’Hérault à Vias

Samedi 27 octobre, au théâtre de l’Ardaillon, à Vias, l’Association des Maires du Département de l’Hérault a tenu son Assemblée Générale.

Deux cent Maires, Personnalités de l’Etat, Parlementaires, Conseillers-ères Départementaux-ales, Conseillers-ères Régionaux-ales, partenaires étaient présents pour cette édition 2018.

Dans cet édifice magnifique, la tribune accueillait le Maire de la Ville, Jordan Dartier, le Préfet, Pierre Pouëssel, le Président du Conseil départemental, Kléber Mesquida, le Président de l’AMF34, Christian Bilhac, le secrétaire de l’AMF34, Jean Arcas, le trésorier de l’AMF34, Jean-Luc Falip.

Après le message d’accueil du Maire de Vias, l’ordre du jour s’est décliné du bilan moral au bilan financier jusqu’au débat avec des points forts marqués dans un premier temps, par Eric FLorès, Contrôleur général, directeur du SDIS34, qui a sensibilisé les maires sur la problématique du volontariat des jeunes sapeurs-pompiers. Il a insisté sur le risque que prenait le gouvernement s’il s’engageait sur la transposition de la directive sur le temps de travail qui anéantirait tout l’esprit des sapeurs-pompiers et leurs missions. pour illustrer son propos, une vidéo poignante a été diffusée montrant la réalité des conséquences d’un accord sur cette directive.

A cet effet, le Président Christian Bilhac, a proposé une motion à l’Assemblée des Maires, votée à l’unanimité, pour que le gouvernement s’oppose définitivement à cette procédure pour préserver un service public  indispensable dans nos territoires.

le Débat a été le deuxième point marquant de cette rencontre , au cours duquel de nombreux-ses maires sont intervenus. Les problèmes récurrents avec les services de l’Etat, notamment la DDTM, ont été les sujets les plus abordés. Les maires demandent plus de fluidité dans les rapports avec les services de l’Etat, et souhaitent qu’ils tiennent compte des particularismes locaux. La question du blues des maires, thème du débat a permis de faire le point sur l’état des lieux évoqué par le Préfet. Depuis le début de ce mandat, 16 maires n’iront pas jusqu’en 2020, à cause de décès, de maladie, ou de démissions au motif d’incompatibilité avec leur opposition, mais aucun n’aurait démissionné pour cause de « blues ». Par contre, pour les prochaines échéances, on peut évaluer à plus de 55% la défection des maires qui ne souhaitent pas se représenter… indiquait Christian Bilhac.

Le troisième point fort est gravé dans le marbre, le marbre de Saint-Pons de Thomières. Quinze maires du département ayant accompli cinq mandats ont reçu un trophée, une « Marianne » en marbre, gravée à leur nom pour les remercier de leur implication auprès de leur commune et de sa population pendant prés de 30 ans.


Tour à tour, le long de la réunion, les prises de paroles ont été empreintes de sympathie pour les victimes de l’Aude, pour lesquelles Christian Bilhac a demandé une minute de silence. Le Président du Conseil Départemental a évoqué le don financier d’environ 1M€ pour la reconstruction dans le département de l’Aude et la provision de 5M€ pour les communes de l’Hérault touchées par les intempéries.

 

2018-10-31T14:01:36+00:00